Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/08/2022

En vérité, il s’agit dans cette affaire de l’honneur de la France

... "Zaporijia : la France "préoccupée par la menace "": https://www.youtube.com/watch?v=FOz8V4vckls

Préoccupation, à quand l'occupation ? Il est vrai que les nuages radio-actifs, depuis Tchernobyl, savent s'arrêter à nos frontières orientales !

 

 

 

« A Philippe-Antoine de Claris , marquis de Florian

4è mars 1767

Grand Turc, grand écuyer persan, cadi, et vous, grande écuyère 1, tombe sur vous la rosée du ciel, et soit votre rosier toujours fleuri 2! Qui a donc fait la chanson de Molé 3? Elle est naïve et plaisante. N’en fera-t-on point sur la Sorbonne, qui persécute si sottement Marmontel ?

Les Gilly 4 m’ont fait pis ; leur banqueroute est forte. Je serai fort obligé à monsieur le cadi s’il fait agir vigoureusement le procureur boiteux dans mon affaire contre des Normands.

Mme Denis et moi remercions le Grand Turc de la mainlevée. Mahomet favorise ses bons serviteurs. J’aurai bientôt, je crois, une plus grande obligation aux maîtres des requêtes. Vous avez vu sans doute le mémoire de M. de Beaumont : il faudrait avoir une âme de bronze pour ne pas accorder une évocation aux Sirven. En vérité, il s’agit dans cette affaire de l’honneur de la France ; il est trop honteux de se faire continuellement un jeu d’une accusation de parricide. Mon cher grand écuyer y est surtout intéressé pour l’honneur de son Languedoc. Pour moi, je m’intéresse plus aux Sirven qu’aux Scythes : je n’avais fait cette pièce que pour mon petit théâtre et pour mes chers Genevois, qui y sont un peu houspillés. M. et Mme de La Harpe la jouent très bien ; elle nous fait un très grand effet. Les changements que les anges nous proposent nous paraissent absolument impraticables : ce serait nous couper la gorge. Il faut donner la pièce telle qu’elle est, avec ses défauts ; mais il ne la faut donner que quand Mlle Durancy sera sûre de son rôle, et qu’elle aura appris à répandre et à retenir des larmes, et quand les deux vieillards sauront imiter la nature, ce qui est aussi rare dans ce tripot que dans celui de Nicolet.

Si le grand écuyer et le Grand Turc veulent se donner le plaisir des répétitions, ils feront un grand plaisir au Scythe, qui les embrasse de tout son cœur.

Il leur enverra incessamment la Guerre de Genève, dès qu’il en aura fait faire une copie. Cela peut amuser quelques moments ceux qui connaissent les masques.

Mille et mille tendres amitiés.

V. »

1 L’abbé Mignot, le marquis de Florian, d’Hornoy, son beau-fils, et la marquise de Florian, mère de ce dernier.

2 Réminiscence du Bourgeois gentilhomme, de Molière, Ac ; IV, sc. 6 :

3 Cette chanson, qui commence par ce vers :

Quel est ce gentil animal,

Tourne à Paris toutes les têtes,

Et pour qui l'on donne des fêtes ?

Ce ne peut être que Molet

Ou le singe de Nicolet.

Elle est du spirituel chevalier de Boufflers, et figure dans les Œuvres complètes de Boufflers, 1827 . Elle comporte une strophe regardant Voltaire :

Si la mort étendait son deuil

Ou sur Voltaire ou sur Choiseul,

Paris serait moins en alarmes,

Et répandrait bien moins de larmes

Que n'en ferait verser Molet

Ou le singe de Nicolet .

Note : Molet désigne le comédien Molé ; Nicolet est un entrepreneur en spectacles, célèbre à l'époque par son singe savant .

4 Les Gilly de Montaud, célèbres financiers . c'est l'un d'entre eux que Lescure a prétendu, à la fin du XIXè siècle, reconnaît dans le « vieux G.M. » de Manon Lescaut. .

Écrire un commentaire