Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/11/2022

Vous m’affligez en m’apprenant qu’il y a tant de sots et de méchants à Lyon. C’est la destinée de toutes les grandes villes

...  A voir : https://www.interieur.gouv.fr/actualites/communiques/insecurite-et-delinquance-bilan-statistique-2021

 

 

« A Charles Bordes

13 mai 1767

Mon âge commence à désespérer, mon cher confrère, de venir cum penatibus et magnis diis 1. Il m’arrive des dérangements dans ma fortune qui pourront bien me faire rester dans ma Scythie.

Il y a près de cinq mois qu’on m’avait mandé, des frontières d’Espagne, que beaucoup de moines avaient eu part à la révolte générale qui devait se manifester le même jour dans toutes les provinces. Je n’en croyais rien, et me voilà désabusé. On n’a chassé que les jésuites : 

Mais à tous penaillons Dieu doit pareille joie.2 

Voici une Lettre sur les Panégyriques , laquelle n’est pas le panégyrique des moines.

Vous m’affligez en m’apprenant qu’il y a tant de sots et de méchants à Lyon. C’est la destinée de toutes les grandes villes ; mais je crois qu’il y a plus de justes qu’il n’y en avait à Sodome. Il y a du moins trois fois plus de philosophes. Je vous nommerais bien quinze personnes qui pensent comme vous et moi. Il me semble que la lumière s’étend de tous côtés  mais les initiés ne communiquent pas assez entre eux ; ils sont tièdes, et le zèle du fanatisme est toujours ardent.»

1 Virgile, L'Enéïde, III, 12 ; avec mes pénates et mes grands dieux .

2 La Fontaine, Contes, Le Diable en enfer ; V* a remplacé tous époux de l'original par penaillons, terme de mépris apparenté à pénard, désignant les moines . Voir : https://fr.wikisource.org/wiki/%C5%92uvres_compl%C3%A8tes_de_La_Fontaine_(Marty-Laveaux)/Tome_2/Le_Diable_en_Enfer

Écrire un commentaire