Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/11/2017

je prends la liberté de vous demander du vin de Corton, ce n'est point par sensualité, c'est par régime

... Je ne le consommerai pas avec la fameuse et tristounette madame Modération, mais simplement à mon gré, que cela soit bien entendu .

Hips !!

Tchin tchin ! à votre santé !

Résultat de recherche d'images pour "vin de régime"

"Le vin est la plus saine et la plus hygiénique des boissons." Louis Pasteur .

 

« A Antoine-Jean-Gabriel Le Bault

Au château de Ferney

14 janvier 1763

Monsieur,

J'ai les yeux rouges comme un ivrogne, et je n'ai pourtant pas l'honneur de l'être . Ma fluxion et quelques autres bagatelles de cette espèce me privent de l'honneur de vous écrire de ma main .

Quand je prends la liberté de vous demander du vin de Corton, ce n'est point par sensualité, c'est par régime ; c'est ce qui fait que je vous en demande peu cette année .

A l'égard de l'autre vin, j'avoue qu'il ne ressemble pas aux lis de France qui ne travaillent ni ne filent 1; mais je crois que c'est de ma faute de l'avoir laissé trop longtemps un peu exposé dans la petite ville de Nyon, au pays de Vaux, où on me me l'avait adressé . Je fais réparation d'honneur à madame Le Bault, et je crois que son vin est, comme elle, très agréable et bienfaisant .

Je conviens , monsieur, que les arbitres ont passé un peu leur pouvoir 2; mais il me semble qu'ils ne pouvaient le passer d'une manière plus raisonnable . Je conseille au père d'acquiescer et d'ensevelir dans l'oubli tous ces petits différends qui troublent le repos de deux hommes respectables .

Je vous rends, monsieur, de très humbles actions de grâces de tout ce que vous avez bien voulu me mander .

Revenons, s'il vous plait, au vin de Corton, je ne le demande ni nouveau, ni vieux, ni en tonneau, ni en bouteilles, je le demande comme vous voudrez me l'envoyer ; tout m'est égal, pourvu qu'il soit bon ; faites comme il vous plaira, vous êtes le maître .

Je présente mon respect à madame Le Bault, et j'ai l'honneur d'être avec le même sentiment, monsieur, votre très humble et très obéissant serviteur.

Voltaire.

Ferney 14 janvier 1763 .

Vraiment, monsieur, j'oubliais de vous remercier des plants de vigne que vous voulez bien m'offrir . J’aurais l'ai d'être un ingrat, et je ne le suis pas . Je vous aurai la plus grande obligation . »

2 Dans le règlement de la dispute entre Fyot de La Marche et son fils , voir lettre du 9 juin 1762 à Fyot : http://voltaireathome.hautetfort.com/archive/2017/04/27/1-5937583.html

Écrire un commentaire