Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/06/2018

On trouve les remontrances du parlement un libelle séditieux, mais je ne me mêle pas de ces affaires-là

... qu'on trouve dans la réforme constitutionnelle, qui avec son flot d'amendements au gré de députés dont l'intelligence laisse parfois à désirer , nous vaut, par exemple, un «principe de la tradition chrétienne de la France» d'Eric Ciotti qui se fait heureusement renvoyer au vestiaire , et ce n'est malheureusement pas la seule ânerie qui va être défendue bec et ongles par nos beaux parleurs avides de reconnaissance .

Voir : http://www.lefigaro.fr/politique/2018/06/27/01002-2018062...

 Image associée

 

 

« A Etienne-Noël Damilaville

12 juillet [1763] 1

Orate fratres .2

Dieu bénit nos travaux . Jean-Jacques l'apostat n'a pas laissé de rendre de grands services par son vicaire savoyard .

Presque tout le peuple de Genève est devenu philosophe . On a trouvé très mauvais que le conseil de Genève ait fait bruler le livre de Jean-Jacques . Ce n'est pas ainsi disent-ils qu'on doit traiter un citoyen . Deux cents personnes parmi lesquelles il y avait trois prêtres sont venues faire de très fortes remontrances, mais il faut que vous sachiez que Jean-Jacques n'a été condamné que parce qu'on m'aime pas sa personne .

Admirez la Providence . L'auteur de L’Oracle des fidèles 3, livre excellent trop peu connu, était un valet de chambre d'un conseiller clerc de la seconde des enquêtes nommé Nigon de Bercy 4, cloître Notre-Dame . Il est venu chez moi, il y est, c'est une espèce de sauvage comme le curé Meslier .

Vous rendriez service aux frères, si vous faisiez informer chez le conseiller Nigon de Bercy ce que c'est qu'un Savoyard nommé Simon Bugex 5 qui a été chez lui en qualité de valet de chambre et de copiste . Apparemment ce Simon Bugex, auteur de L'Oracle des fidèles, était paroissien du vicaire savoyard de Jean-Jacques . C'est bien dommage de la tragédie de Socrate soit un ouvrage détestable, mais on ne peut le faire bon et jouable . On trouve les remontrances du p[ar]l[emen]t un libelle séditieux, mais je ne me mêle pas de ces affaires-là .

Orate fratres et vigilate 6.

Ecr l'inf. »

1 L'édition Correspondance littéraire donne le texte de cette lettre suivi d'une « Épître aux fidèles, par le grand apôtre des Délices » ; voir lettre du 15 mai 1763 à Helvétius : http://voltaireathome.hautetfort.com/archive/2018/05/11/quelle-plus-belle-vengeance-a-prendre-de-la-sottise-et-de-la-6050586.html

2 Priez frères .

3 Sur cet ouvrage, voir lettre du 8 décembre 1760 à Thieriot : « L'Oracle des anciens fidèles, pour servir de suite et d'éclaircissement à la sainte Bible, Berne , 1760, de Simon Bigex . V* désigne le véritable auteur dans sa lettre à Damilaville du 12 juillet 1763 ; l'attribution qu'il fait ici de l’ouvrage est-elle une plaisanterie ? Sur Bigex, voir Louis Bouvier :  « Simon Bigex, secrétaire de Voltaire », Revue savoisienne, Annecy, 15 novembre 1863, IV, 85-87 . »

5 On verra bientôt que V* engagea à son service ce Bugex, dont le nom, quelque peu transformé en Bigex, lui servit parfois de pseudonyme .

6 Priez frères et soyez vigilants .

Écrire un commentaire