Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/01/2022

Est-il possible que personne ne veuille entreprendre une chose si importante et si aisée, lorsqu’on est sûr de la plus grande protection 

... De ce fait, Emmanuel Macron se lance et condamne le coup d'Etat militaire au Burkina Faso , ce qui est la moindre des choses : https://www.lefigaro.fr/international/burkina-faso-emmanu...

Il est bon qu'il ne soit pas encore candidat déclaré à sa succession, des prises de positions risqueraient d'être repoussées post-élection, avec le goût amer du trop tard  .

A suivre ...

 

 

« A Etienne-Noël Damilaville

28 octobre 1766 1

On aurait bien dû m’avertir, mon cher ami, que j’étais fourré dans la querelle du philosophe bienfaisant 2, et du petit singe ingrat 3. Vous savez que je vous ai toujours dit que je ne connaissais pas cette lettre 4 qu’on prétend que j’avais écrite à Jean-Jacques. Si vous la retrouvez, faites-moi le plaisir de me l’envoyer ; je veux voir si cette lettre est aussi plaisante que je le souhaite. Renvoyez-moi donc les trois lettres de ce Huron, écrites à M. du Theil.

Le projet de ce pauvre Boursier ne reste sans exécution que parce que vous ne lui fournissez pas les secours nécessaires. S’il avait seulement deux personnes de votre caractère, il se flatterait bien de réussir. Ces deux personnes ne risqueraient rien de faire le voyage 5. Est-il possible que personne ne veuille entreprendre une chose si importante et si aisée, lorsqu’on est sûr de la plus grande protection !

Point de nouvelles de Meyrin 6. Êtes-vous bien sûr que le paquet 7 a été mis à la diligence ? Mes maladies augmentent tous les jours. Je m’imagine que l’élixir de Boursier pourrait seul me faire du bien ; mais il faudrait que ce fût vous qui le préparât 8.

Je vous prie, mon cher ami, de faire mettre une enveloppe à la lettre de M. d’Alembert 9, et d’envoyer l’autre 10 à son adresse.

Comme je vous embrasse ! »

1 L'édition Correspondance littéraire source de la copie est sans destinataire .

2 Hume, qui avait, obtenu du roi d’Angleterre une pension pour J.-J. Rousseau.

3 J.-J. Rousseau

4 La Lettre au docteur Pansophe.

5 Le texte de l'édition Besterman comporte ici une lacune qui n'est pas comblée dans les errata du tome XLVI . Elle omet les mots de votre caractère, il se flatterait bien de réussir . Ces deux personnes . La rectification a été apportée pour la présente édition .

7 Lettre de Diderot ; voir lettre du 15 octobre 1766 à Damilaville : http://voltaireathome.hautetfort.com/archive/2022/01/13/m-6360082.html

8 L'accord de personne est négligé, comme souvent chez Marivaux ; cf. Marivaux et le marivaudage, de F. Deloffre, 1955 ; les éditions corrigent préparât en préparassiez .

Écrire un commentaire