Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/02/2017

Je crois rendre par ces notes un très grand service au christianisme que les impies attaquent de tous côtés

... Ce qui est dit est dit !

 

laicité .png

Laïcité , c'est bien vu !

 

 

« A Etienne-Noël Damilaville

9 mars 1762 1

À mes frères en Belzébuth

Mes frères, vous avez le diable au corps . Un peintre fait en six jours l’esquisse d'un tableau, et avant d'y mettre les couleurs et d'en arrêter toute l’ordonnance, il le fait voir à des amateurs . Comment peuvent-ils s'étonner que le tableau n'ait pas été achevé ? comment peuvent-ils critiquer des couleurs qui ne sont pas encore sur la toile ? Comment mes frères ont-ils pu imaginer que la pièce était faite ? Est-ce parce que ce léger croquis a été dessiné en vers au lieu de l'être en prose?mais ne savez-vous pas que je fais toujours toutes mes esquisses en vers, parce que la prose me glace ? N'en parlons plus, et attendez . Mais songez , comme dit Rabelais, qu'il y a des choses profondes sous cette écorce 2. On a voulu mettre au théâtre la religion des prétendus païens, faire voir dans des notes que notre sainte religion a tout pris de l'ancienne, jusqu'à la confession et à la communion à laquelle nous avons seulement ajouté avec le temps la transsubstantiation, qui est le dernier effort de l'esprit . Je crois rendre par ces notes un très grand service au christianisme que les impies attaquent de tous côtés . Ainsi, mes frères, priez Dieu que la pièce réussisse pour l'édification publique .

On joua samedi dernier Le Droit du seigneur sur un théâtre un peu mieux entendu et mieux décoré que celui de la Comédie-française . Tous les gens qui se piquent d'avoir de l'esprit depuis Dijon jusqu'à Turin vinrent à cette fête . La pièce fut très bien jouée . Nous avions un excellent Mathurin . Mlle Corneille était Colette elle-même . C'était la nature pure . Je doute que Mlle Dangeville ait plus de talent ; elle ne peut avoir que plus d'art .

Tout ce qu'on a ridiculement retranché à la police de Paris a été rétabli à la nôtre . Aussi n'a-t-on jamais tant ri ; et Acanthe de son côté n'a jamais tant intéressé . Le bailli conduisait la noce sur le théâtre . Six femmes jolies, habillées en bergères, six jeunes gens très galants, précédés de violons, se présentaient avec les acteurs devant Monseigneur . C'était un tableau de Teniers 3.

Nous jouons dans six jours Cassandre, qui commence a être colorié . Nous verrons l'effet qu'il fera avant que nous terminions l'ouvrage . La nature est la même partout . Ce qui aura touché les bons esprits de ce pays-ci, et il y en a beaucoup, touchera sans doute à Paris . Ce qui aura déplu, aura dû déplaire et sera réformé . On ne peut pas prendre un parti plus sûr . Jouez une pièce en société, vous n'avez que des flatteurs ; jouez-la devant quatre cents personnes, vous avez des critiques ; et quatre cents personnes assemblées sont comme quatre mille . Les juges de ce pays-ci valent bien ceux de Paris .

N.B. – Frère Thieriot me dit qu'il m'envoie le discours de l'avocat général La Chalotais, et au lieu de ce discours intéressant il m'envoie des chiffons hebdomadaires . Je le prie de ne plus se tromper à ce point .

Valete, fratres : estote fortes contra fanaticos 4. »

1 L'édition de Kehl et suivantes changent la date en 8 mars .

2 Réminiscence du prologue de Gargantua : « vous devez être sage, pour sentir, appréhender et estimer ces beaux livres au contenu de grande tenue, léger et hardi au premier abord, puis par l’apprentissage curieux et les méditations fréquentes, rompre l’os et sucer la substantifique moelle. » : http://www.ferrarilycee.com/pages/ballades-litteraires-sur-les-grands-textes/denouement-don-juan-moliere/rabelais-gargantua-prologue-translate-en-francais-moderne.html

4 Portez-vous bien frères ; soyez forts contre les fanatiques .

 

Les commentaires sont fermés.