Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/07/2018

les gens faibles, quelque esprit qu'ils aient, sont capables de croire que deux et deux font cinq

... et nos faibles députés de l'opposition ,eux , sont capables de sauter sur n'importe quel prétexte pour quitter leur travail normal d'examen des textes de lois et réclamer à hauts cris la mise au rebut du premier ministre et celle de celui de l'Intérieur . Ah qu'ils sont magnifiques ces LR, RN et FI braillards, tous trainant des casseroles judiciaires et jouant de leurs immunités parlementaires pour échapper à quelque examen et condamnation que ce soit, nicht wahr Jean-Luc ? Marine ? Balkany and Co ?

 

 

« A Charles-Augustin Ferriol, comte d'Argental

et à

Jeanne-Grâce Bosc du Bouchet, comtesse d'Argental

3è auguste [1763]

Je dois cette lettre à Lekain, et je supplie mes anges de vouloir bien la lui faire donner quand ils iront à la comédie 1.

Si mes anges m 'avaient renvoyé ma drogue, je la leur aurais dépêchée sur le champ corrigée autant qu'on corrige pour la première fournée, et cela aurait été encore un amusement pour mes anges .

On dit que le président Hénault est fort malade, il semble qu'il retombe bien souvent, cela fait peine ; je voudrais bien savoir s'il joint à sa maladie celle de la dévotion : serait-il bête à ce point là avec l'esprit qu'il a ? mais les gens faibles, quelque esprit qu'ils aient, sont capables de croire que deux et deux font cinq . J'ai une autre maladie, c'est d'être sensiblement affligé de voir tant de faiblesse dans les hommes de mérite . On me console beaucoup en me disant que le président n'a pas infiniment de compagnons de sa maladie d'esprit . Le nombre des sages augmente, dit-on, à vue d’œil ; Dieu soit loué, c'est tout ce qu'on veut dans Alep . »

1Les d'Argental faisaient-ils quelque difficultés à remettre la lettre à Lekain ? Il semble, plus simplement, que V* leur demande de ne pas oublier la commission qu'il leur avait donnée, il s'agit sans doute de la lettre du 27 juillet 1763 : http://voltaireathome.hautetfort.com/archive/2018/07/13/tout-a-ses-inconvenients-et-le-chemin-du-bon-est-bien-etroit.html

Écrire un commentaire