Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/11/2018

en France on entend toujours raison bien tard

... Oui, mon pauvre Voltaire, c'est toujours vrai .

On commence par gueuler, casser tout et n'importe quoi, couper la branche sur laquelle on est assis, bêler, emmerder ses concitoyens au prétexte de provoquer une révision de décisions gouvernementales, se comporter impunément en hors-la-loi, se faire récupérer par des dirigeants politiques et syndicaux qui se font mousser, pleurer et gémir sur son sort, et puis, éventuellement, réfléchir à ce qui est possible maintenant, et non plus seulement à ce qui est souhaitable dans un avenir proche . Moins de taxes sur les produits de première nécessité, soit ! c'est juste et nécessaire . A tous ceux qui bloquent les magasins, je dis "ne venez pas râler si les prix augmentent : qui casse paye !"

 Résultat de recherche d'images pour "qui casse paye"

Qui fait casser, aussi !

 

 

« A Charles-Augustin Ferriol, comte d'ArgentaI

et à

Jeanne-Grâce Bosc du Bouchet, comtesse d'Argental

4 décembre 1763 1

Je présente encore à mes anges, un exemplaire de la Tolérance, et je les supplie de le prêter à mon frère Damilaville . J'en ai fort peu d'exemplaires, et Paris n'en aura de longtemps . Je me flatte que M. le duc de Praslin et mes anges protégeront cet ouvrage .

M. le duc de Choiseul me mande 2 qu'il en est enchanté, ainsi que Mme de Gramont , et Mme de Pompadour . Peut-être qu'un jour ce livre produira le bien dont il n'aura d'abord fait voir que le germe . L'approbation de mes anges, et de leurs amis, sera d'un grand poids . Je ne sais si je leur ai mandé que je connais des millionnaires qui sont prêts à revenir avec leur argent, leur industrie et leurs familles , pour peu que le gouvernement voulût avoir pour eux la même indulgence seulement que les catholiques obtiennent en Angleterre . Mais en France on entend toujours raison bien tard .

J’avais déjà écrit à Marmontel 3 avant que madame Denis eût reçu la lettre du 25 Novembre, et voici ce qui m’est arrivé.

Marmontel m’ayant mandé que M. Thomas s’était désisté en sa faveur, je ne doutai pas qu’il n’eût l’obligation de ce désistement aux bontés de M. le duc de Praslin et aux vôtres 4. Il m’avait juré les larmes aux yeux, dans son voyage aux Délices, qu’il n’avait aucune part aux traits insolents répandus dans cette misérable parodie 5. Je vous écrivis pour lors. S’il avait depuis manqué le moins du monde ou à vous, ou à M. le duc de Praslin, il serait trop coupable et trop indigne de la place qu’il a obtenue. Je ne lui ai écrit qu’une lettre de félicitation fort simple, dans laquelle je lui paraissais persuadé de sa reconnaissance pour ses bienfaiteurs.

Vous devez avoir reçu, mes divins anges, des corrections que je crois nécessaires aux roués . Je ne sais si elles leur paraissent aussi importantes qu’à moi.

Respect et tendresse.

V. »

1L'édition de Kehl est limitée aux deux premiers paragraphes , voir note de la lettre du 9 novembre 1763 : http://voltaireathome.hautetfort.com/archive/2018/11/01/l-europe-me-suffit-je-ne-me-soucie-guere-du-tripot-de-paris-6101604.html

et la lettre du 4 novembre 1761 : http://voltaireathome.hautetfort.com/archive/2016/11/05/vous-demandez-le-secret-aux-cloches-5870039.html

L’Édition Supplément au recueil donne le reste de la lettre, et le tout est dans Moland .

2 Lettre du 27 novembre 1763 .

4 Il n'en était pas ainsi . L'adversaire de Marmontel, Thomas était le secrétaire du duc de Praslin, et le duc l'avait poussé à se présenter contre Marmontel, en représailles d'un incident survenu en 1759 ; voir les Mémoires de Marmontel, ainsi que Collé , et : https://lef-e.org/yahoo_site_admin/assets/docs/Mulryan_December_2012.340125126.pdf

Mais Thomas refusa de se prêter à l'opération et préféra retirer sa candidature . Le duc de Praslin blessé de cette générosité lui retira ses fonctions de secrétaire intime .

5 De la scène de Cinna .

Écrire un commentaire