Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/04/2017

Je ne peux arrêter le torrent de nos dépenses, mais on se ruinera si on veut

...  Na !

On ne manque pas de  candidats président ni de  méthodes pour ruiner ( relever, selon eux ) le pays, plus ou moins vite, plus ou moins gravement, et malgré ma sympathie pour l'homme Mélenchon et son talent d'orateur , je suis effaré par son projet d'emprunts, plus effaré encore -et ça ne doit pas être tombé dans l'oreille d'un banquier sourd- quand il laisse entendre qu'il ne compte pas tout rembourser . Dommage d'être aussi irréaliste ! Me trompè-je ?

 Résultat de recherche d'images pour "on se ruinera si on veut humour"

 N'oublions pas qu'avec Marine, on coule absolument sans recours .

 

 

« A Ami Camp

Aux Délices 28 mai [1762]

J'ai prêté aujourd’hui neuf mille francs, mon cher correspondant, à M. Dupuits mon voisin , pour acheter une compagnie de dragons, et je lui ai donné une lettre de change sur vous pour le paiement d'août, 1er octobre 1.

Je compte faire une autre affaire pour la valeur de douze mille livres . Je vous prierai de me dire quand vous pourrez les payer sans vous déranger . Pourriez-vous me les faire toucher en deux paiements , le premier de huit mille livres, et le second de quatre mille ?

Je ne peux arrêter le torrent de nos dépenses, mais on se ruinera si on veut ; je prends le parti de vous laisser cent cinquante mille livres dans votre caisse , dont je compte respecter le fonds . Je n'y toucherai pas .

M. de Laleu fournira à Mme Denis ses douze cents louis d'or par an . Elle a outre cette somme le revenu de Ferney, que je lui abandonne, celui des Délices qui est peu de chose, mais une quantité immense de provisions de toute espèce . Ainsi elle peut tenir une assez grande maison si elle sait se régler .

Voici monsieur une lettre de change de 2230 livres mais l'échéance n'est pas à courts jours . Pourriez-vous à votre loisir avoir la bonté de me faire un petit compte par lequel je verrais ce que je pourrais prendre sur vous en comptant les 12 000 livres ci-dessus, et les 9 000 livres Dupuits, et en vous laissant une somme ronde de 150 000 livres à laquelle je ne toucherai certainement pas .

Je vous embrasse de tout mon cœur .

Votre très humble et très obéissant serviteur

Voltaire

Vous avez donné une Jeanne à l'abbé Pernetti . Regardez cela je vous prie comme un présent .

Thieriot vient après les fêtes qu’on appelle la Pentecôte . Je vous supplie d'avoir de la bonté pour lui, et de nous l’envoyer aux Délices . Faites-lui je vous prie la galanterie de payer son voyage au cocher qui le conduira . Je vous aurai une véritable obligation de cette attention . Excusez toutes mes libertés .

Vraiment je vous supplie de vouloir bien compéter mon petit galon en l’allongeant de deux pieds, ou d'en ordonner un de trois 2. Cent fois pardon . »

1 Dupuits en fit à V* des obligations qui sont encore conservées .

 

Écrire un commentaire