Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/02/2019

Si rien de tout cela n'est arrivé, à quel saint désormais avoir recours ?

... Et ce n'est pas le pape qui nous le dira, chef d'une curie où l'incurie règne depuis des siècles et qui va devoir balayer devant sa porte avant tout .

Faut-il le rappeler : L'Élysée  dans la mythologie grecque, fait partie des Enfers où les héros et les gens vertueux goûtent le repos après leur mort .

Le repos "après" leur mort, donc les tourments "avant", d'où ce branle-bas de combat chez les vivants occupants actuels du palais , prétendus héros et illusoires gens vertueux : https://www.20minutes.fr/politique/2456311-20190221-apres...

 Résultat de recherche d'images pour "élysée palais"

Il va falloir faire le ménage partout ! dur ! dur!

 

 

« A Charles-Augustin Ferriol, comte d'Argental

et à

Jeanne-Grâce Bosc du Bouchet, comtesse d'Argental

12 février [1764]

Si Pygmalion la forma,

Si le ciel anima son être,

L'amour fit plus, il l'enflamma :

Sans lui que servirait d'être .

Si mes anges trouvent ces versiculets supportables, à la bonne heure, sinon au rebut . J'aurai du moins eu le mérite de leur avoir obéi sur-le-champ, et c'est un mérite que j'aurai toujours .

Mes anges me donnent de très bonnes raisons d'avoir mis Lekain de la conspiration ; ils ont très bien fait : je les applaudis ; je leur ai toujours dit : Votre volonté soit faite ; mais je joins l'approbation à la résignation .

Je répète à mes anges que la nation a enfin trouvé son vrai génie, sa vraie gloire, qui est l'opéra-comique . On me mande pourtant qu'il y a de très belles choses dans Idoménée, car je suis encore assez bon français pour aimer le tripot de Melpomène .

Je joins ici la liste des tripotiers 1 que mes anges me demandent ; j'y joins aussi un petit extrait pour la Gazette littéraire, dont j'envoie le double à M. Arnaud ; je l'ai cru digne de votre curiosité . Tout Ferney (au curé près ) remercie mes anges et M. le duc de Praslin . Bien est-il vrai que M. le duc de Praslin m'a fait tenir hier un petit paquet de je ne sais où, et qui contient les sermons dont j'envoie l'extrait 2; mais pour le gros paquet délivré à M. le comte de Guerchy par Paul Vaillant, shérif de Londres, je n'en ai point de nouvelle 3; et tout ce que je peux faire, c'est de joindre ici un petit mémoire de ce que contenait ce tardif paquet qui était préparé depuis six mois, et qui viendra probablement en qualité d'almanach de l'année passée .

Mes yeux sont encore en très mauvais état ; mais dès que j'aurai des yeux et des livres nouveaux, je fournirai à M. l'abbé Arnaud tous les mémoires dont je pourrai m'aviser .

N. B. – Pour peu qu'il y ait encore de bonne foi chez les hommes, mes anges doivent avoir reçu un double des Trois manières . M. Jeannel lu-même doit leur avoir envoyé deux Olympie ; plus , des remontrances sur Olympie 4 accompagnées d'une lettre . Il y avait aussi une lettre avec Les trois Manières dans un paquet adressé à M. de Courteilles 5. Si rien de tout cela n'est arrivé, à quel saint désormais avoir recours ? Je présente à mes anges la plus respectueuse tendresse . »

1 L'Histoire de la langue française, tome VI, par A. François, enregistre ce mot .

2 V* ne semble avoir fait l'extrait, c'est-à-dire le compte-rendu d'aucun « sermon » . S'agit-il d'une référence voilée à la Seconde Lettre d'un Quakre, comme le pense Besterman ? En tout cas le 12 février, Praslin écrit effectivement à Montpéroux qu'il lui a fait passer « plusieurs paquets de brochures à l'adresse de M. de Voltaire […] Cette correspondance est relative à l’établissement de la Gazette littéraire qui commencera le mois prochain . » ; le 18, Montpéroux accuse réception des paquets , ajoutant les avoir fait passer à V*.

3 Voir lettre du 17 février 1764 au duc de Praslin : « Je reçus il y a quatre jours le gros paquet d'Angleterre, que vous eûtes la bonté de me faire parvenir . »

4 Ces « remontrances » ont été imprimées, avec les objections d'ArgentaI auxquelles elles répondaient, par Cayrol .

5 Cette lettre n'est pas connue .

Écrire un commentaire