Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/11/2017

le citoyen tolérant qui a mis cette affaire en train sera assez payé de ses peines , s'il réussit, comme il l'espère, à faire rendre justice

...

Résultat de recherche d'images pour "citoyen tolérant humour"

 Les paroles s'envolent ... pourvu que quelques uns les retiennent, et les appliquent .

 

 

« A Jean Ribote-Charron etc.

à Montauban

2 janvier 1763

Le benêt qui allait prier sur la tombe de Marc-Antoine 1 n'est pas le seul fou de Toulouse ; mais ceux qui ont poursuivi la mort de Jean, sont des fous bien dangereux . Ceux qui disent que la veuve ne réussira jamais se trompent fort . Ceux qui se fâchent contre un citoyen qui a pris le parti de l'innocence, ne sont pas au bout . Les jeux floraux et la Basoche peuvent amuser , mais il faut s'en tenir là, et ne pas faire rouer un homme de bien .

L'affaire de la Calas sera jugée ce mois-ci , et il y a grande apparence que les juges penseront comme tout Paris, et le citoyen tolérant qui a mis cette affaire en train sera assez payé de ses peines , s'il réussit, comme il l'espère, à faire rendre justice .

On ne manquera pas d'envoyer à Montauban les volumes qu'on demande, mais ils ne pourront être prêts que dans un an .

Jean-Jacques est un grand fou d'avoir écrit contre les philosophes tandis qu'il prétendait l'être ; ce pauvre original est bien malheureux . »

1 Marc-Antoine Calas fut considéré par certains comme un martyr de la foi ; voir Observations pour le sieur Jean Calas, 1762, de La Salle ; voir page 66 : https://books.google.fr/books?id=1TIHAAAAQAAJ&printsec=frontcover&hl=fr#v=onepage&q&f=false

Écrire un commentaire