Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/10/2016

Je vous confie, monsieur, mon ignorance et mes scrupules

... En vous confirmant que mes scrupules sont inversement proportionnels à mon ignorance . Je vous laisse juge du résultat , à votre gré .

 Afficher l'image d'origine

 

 

« Au comte Alexandre Romanovitch Vorontsov

A Ferney , par Genève, 30 octobre 1761 1

Monsieur, je ne pris pas la liberté de vous envoyer une réponse pour M. de Schouvalow, parce que sa lettre n'était qu'une réponse à ma précédente . Depuis ce temps j'ai reçu de lui un gros paquet par M.  de Czernichew 2, qui me fait l'honneur de m'écrire de Vienne . Je vous confie, monsieur, mon ignorance et mes scrupules . Je ne sais pas s'il est envoyé de votre cour à Vienne, et j'ai grande peur d'avoir manqué à l'étiquette . En ce cas j'implore votre miséricorde et la sienne . Vous voyez, monsieur, que je suis mal instruit, au pied des Alpes . Un homme alerte 3 connaîtrait au moins par les gazettes les noms de tous les ministres de l'Europe ; mais je suis plus occupé des héros de théâtre que des héros des cours . La prise de Schwednitz est seulement venue jusqu'à moi par retentissement . C'est à mon gré la plus singulière action de toute la guerre . J'espère que les échos de mes montagnes m'apprendront aussi la prise de Colberg .

Tout enterré que je suis, j'ai cependant su le petit malheur arrivé à frère Malgrida ; cela m'a fait de la peine pour saint Ignace . Il n'y a pas longtemps qu'un jésuite portugais vint se présenter à moi . Je lui proposai d'être mon laquais, et il accepta ; mais ma nièce n'a pas voulu d'un jésuite qui servît à boire, parce qu'elle n'avait pas de thériaque de Venise .

Je suppose que vous avez lu le mémoire historique de M. le duc de Choiseul ; il l'a fait en vingt-quatre heures : pour moi j'ai fait une tragédie en six jours . Recevez les tendres respects de l'ermite .

V. »

1 D'après l'édition Vonrontsof qui d'après Lyublinsky présente un texte correct .

2 C'est l'orthographe polonaise du nom de Piotr Grigorievitch Tchernuichev, envoyé russe à Paris d'avril 1761 à septembre 1762 . Voir lettre du 1er novembre à Schouvalov : http://www.monsieurdevoltaire.com/article-correspondance-annee-1761-partie-45-122610297.html

et : https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Tchernychev

3 Le mot est écrit à l'erte, d'après l'étymologie ( proprement « sur la hauteur », cri d'appel des gardes ; d'où « sur ses gardes »)

 

30/10/2016

[Pas de texte disponible

... Alors , faute de lecture, profitez de cette heure supplémentaire du 30 octobre 2016 pour écouter André Magnan à propos de "Voltaire et la laïcité" , remarquable :

 https://www.franceculture.fr/conferences/universite-de-na...

 Afficher l'image d'origine

La laïcité en action au collège Voltaire

 http://images.google.fr/imgres?imgurl=http%3A%2F%2Fstatic...

 

 

« A Jean-Vasserot de Châteauvieux

Ferney, 30 octobre [1761]

[Pas de texte disponible] 1

1 Le manuscrit olographe, acheté par Seymour de Ricci à la vente Francis Edwards à Londres en 1928 n'a pas été retrouvé dans sa collection .Voir : http://www.inha.fr/fr/ressources/publications/publications-numeriques/dictionnaire-critique-des-historiens-de-l-art/ricci-seymour-de.html

et : http://data.bnf.fr/12100542/seymour_de_ricci/

 

29/10/2016

Pas de texte disponible

...

Afficher l'image d'origine

https://www.youtube.com/watch?v=e20UedS7oIA

 

 

 

« A Jean-Pierre d'Açarq 1

Ferney, 30 octobre 1761

[Pas de texte disponible] 2

 

2 L'original signé est passé à la vente Joseph Renard le 18 mai 1889 à Paris .

 

mais vous savez apparemment à qui vous avez à faire

... chers électeurs de tous bords qui répondez si exactement, en votre âme et conscience pour autant qu'il vous en reste, aux sondages dont l'unique vertu est de faire vendre la peau de l'ours avant de l'avoir mis bas, ou plus prosaïquement donner du travail à quelques matheux, quelques intérimaires,  et remplir les poches des agences de prospective , seules vraies gagnantes à coup sûr, quelque soit le résultat .

 Afficher l'image d'origine

 

 

 

« A Etienne-Noël Damilaville

[28 octobre 1761 ?] 1

On prétend, mes frères , qu'on aura incessamment une nouvelle édition des Car et des Ah ! Ah ! 2 En attendant on chante Moïse Aaron 3.

Le présent que vous avez fait des Car et des Ah ! Ah ! me paraît un peu dangereux, mais vous savez apparemment à qui vous avez à faire . J'attends avec impatience la lettre du vieux fou de Crébillon . S'il n'était pas si vieux, comme on se moquerait de lui ! Mais j'ai l'intérêt qu'on respecte la vieillesse .

Je vous donne ma bénédiction du fond de mon cabinet et de mon cœur .

V. »

1 La copie Beaumarchais-Kehl est datée du 18 , ce qui est imposssible puisque les premiers Car ne furent pas envoyés avant le 20 . Voir lettre du 11 octobre 1761 à Damilaville et Thieriot : http://voltaireathome.hautetfort.com/archive/2016/10/01/il-a-fait-avec-le-droit-du-seigneur-la-meme-petite-infamie-q-5855131.html

3 La Chanson en l'honneur de maître Lefranc de Pompignan, de Voltaire, commence par ces mots :

Moïse, Aaron,

Vous êtes des gens d'importance […]

Voir : http://www.monsieurdevoltaire.com/article-poesie-chanson-en-l-honneur-de-le-franc-de-pompignan-121590886.html

 

 

28/10/2016

[Pas de texte disponible]

...Afficher l'image d'origine

 

Go straight on till you come to a roundabout ...

 

 

 

« A Jean-Robert Tronchin, Banquier

à Lyon

[28è octobre 1761]

[Pas de texte disponible] 1

1 Seuls l'adresse, le cachet « Genève » , et la date de la main de Tronchin, ont survécus .

 

Ô Espagne, secourez-nous donc, nous vous avons tant secourue !

... Olé ! Pouvez-vous nous rappeler quand ?

https://www.youtube.com/watch?v=SIY0EIELRVg

Afficher l'image d'origine

 

 

 

« A Charles-Augustin Ferriol, comte d'ArgentaI

et à

Jeanne-Grâce Bosc du Bouchet, comtesse d'Argental

28è octobre [1761]

Je supplie mes anges gardiens de vouloir bien envoyer cette lettre à M. Duclos 1 après avoir eu la bonté de la lire .

Je serais bien curieux de voir la scène que ce vieux fou de Crébillon a faite au Droit du seigneur .

J'ai lu le mémoire historique 2.

Il m'a donné un soufflet mais

Je lui ai bien dit son fait .3

Je crois que ce mémoire échauffera tous les honnêtes gens, tous les bons citoyens . L'île de Miquelon 4 et un commissaire anglais sont quelque chose de si humiliant qu'il faut donner la moitié de son bien pour courir après l'autre, et pour faire la paix sur les cendres de Magdebourg . C'est mon avis . Ô Espagne, secourez-nous donc, nous vous 5 avons tant secourue !

Pardon ô anges . »

3 Monsieur de Pourceaugnac, I, 6, de Molière.

5 Vous ajouté au dessus de la ligne sur le manuscrit .

 

27/10/2016

Toute cette affaire aura servi du moins à déployer bien des lumières et bien des connaissances

... Quelle affaire me direz-vous ?

L'affaire ! l'AFFAIRE !!

Celle de votre choix .

De celles qui vous résorbe le chômage chez les juges et les avocats .

Sans pour autant remplir la moindre cellule ...

Résultat d’images pour affaire morandini humour

On ne manque pas de cette denrée indigeste au beau royaume de France, il va falloir nous mettre au régime, à base d'honnêteté et de justice, autant dire faire une révolution ou, comme disent volontiers les cathos modernes, "une conversion" ( comme au ski , exactement ) .

Quelques-uns de nos élus, actuels, futurs et passés se sont particulièrement distingués dans le top ten des suspects et coupables avérés de fraudes et délits divers dont la liste prouve bien qu'ils maitrisent l'art des malfrats en col blanc .

Plus quelques déchets dans l'audiovisuel pour faire bonne mesure, si j'ose dire .

 

 

 

 

« A Gabriel Cramer

27 octobre [1761]

Caro je vous avoue que j'ai été encore plus content de la cinquième lettre 1 que des autres . Toute cette affaire aura servi du moins à déployer bien des lumières et bien des connaissances . On peut dire de votre pays, il a plus d'esprit qu'il n'est gros .
Quand aurai-je les épreuves de la vie de Pierre 2?

Je crois que l'intendant de M. le comte de Lauraguais demeure à son hôtel .

Je ne sais si M. le duc de Penthièvre a souscrit 3 . Il demande à qui il faut s'adresser pour avoir ses exemplaires .

Ne pourriez-vous pas faire souscrire par le moyen de M. Bertrand 4 les Anglais qui sont à Genève ?

Toute ma petite famille vous fait mille compliments .

V. »

1 Cette Cinquième lettre, 1761, dont un exemplaire est conservé aux Archives de Genève, est une réplique aux quatre lettres de Ximénès contre La Nouvelle Héloïse ; voir la lettre de Montpéroux à Choiseul du 21 février 1761 .Voir page 67  : https://books.google.fr/books?id=bp0DOrSvtd8C&pg=PA67&lpg=PA67&dq=Cinqui%C3%A8me+lettre,+1761+voltaire&source=bl&ots=7TLcdZbY8m&sig=Qs6rD54TTYFw8HzdIH68kjpmIf0&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwj_8dHYr-TPAhULWhoKHZbpAywQ6AEIHjAA#v=onepage&q=Cinqui%C3%A8me%20lettre%2C%201761%20voltaire&f=false

2 Pierre Corneille . V* eut plus tard l'idée de reporter cet essai biographique dans le dernier volume, puis finalement le supprima . Voir lettre du 23 avril 1762 à Pinot Duclos : « ,,, le premier volume contenant seulement Médée , et Le Cid est déjà si énorme que je serai obligé de rejeter à la fin du dernier tome la vie de l'auteur et les anecdotes et réflexions que je mettrai dans mon épître dédicatoire à l'Académie. ,,, une note avertira que la vie de P. Corneille se trouvera au dernier volume ,,, »

3 Il avait souscrit pour dix exemplaires .