Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/05/2017

je tirerai sur vous à vue dans quelques jours

... ainsi que je le ferai dès ce soir lors du débat télévisé " , me semble être l'exacte et véridique pensée des deux candidats , qui auront assez de temps pour montrer leurs oppositions et pas assez pour exposer le fond de leurs programmes .

  Résultat de recherche d'images pour "je tirerai sur vous à vue humour"

 

 

« A Ami Camp

16è juin 1762

J'avais négligé, monsieur, de vous accuser la réception du dernier group reçu par les mains de M. Cathala . Quant au nouveau group que je crois arrivé d'avant-hier au soir je l'enverrai chercher incessamment . Ce group me suffira quelque temps moyennant une lettre de change que je tirerai sur vous à vue dans quelques jours , et que je suis obligé de tirer . Elle sera de trois mille livres .

Je vous remercie bien sensiblement monsieur de toutes les bontés que vous avez eues pour M. Thieriot . Vous augmentez chaque jour mon attachement et ma reconnaissance .

V. »

 

veulent-ils faire l’honneur aux malades

... en ayant une politique de santé qui tienne la route ?

 Voir : https://www.lequotidiendumedecin.fr/opinions/debat/2017/0...

 Résultat de recherche d'images pour "serment d'hippocrate"

 

 

« A François Tronchin

le conseiller d’État

rue des Chaudronniers

Monsieur et madame Tronchin veulent-ils faire l’honneur aux malades des Délices de venir demain mercredi dîner avec eux ? le gendre 1 de Mme la duchesse d'Anville y sera .

Mardi au soir [vers juin 1762] »

1 Louis-Antoine-Auguste de Rohan-Chabot, comte de Muiller-La Marche, connu sous le nom de comte de Chabot . Quant à la duchesse d'Anville, elle était arrivée à Genève le 23 mai 1762, accompagnée de Mme de Chabot, du duc de La Rocheguyon et de Mlle d'Anville .

 

je n'ai ralenti la chose que quand j'étais malade

... Ah ! la chooôôose ...

 Résultat de recherche d'images pour "la chose humour"

 

 

 

« A Gabriel Cramer

[vers le 15 juin 1762]

Mon cher Gabriel saura que je n'ai ralenti la chose que quand j'étais malade, et que j'accélère en santé .

Ce n'est pas parce que la feuille avait roussi , qu'elle puait, mais parce qu'on tire ces épreuves sur un papier collé avec de la colle de Lucifer .

Omer Fleury devait bien dénoncer Jean-Jacques 1 pour avoir insulté les philosophes . »

 

après quoi nous la renverrons une seconde fois

... Et oui, Marine, "trois/deux petits tours et puis s'en vont", retourne d'où tu viens et restes-y, 2012-2017, tu as reçu sur la joue gauche, maintenant ce sera la droite et un direct pleine face . Le RBM* = Rudement Bien Manigancé , qui te nourrit grassement, va pouvoir faire une économie de champagne dimanche prochain , ce qui permettrait de rembourser les sommes indues perçues du parlement européen, et ce n'est pas ton travail d'avocat abandonné il y a belle lurette qui subviendra à tes goûts de luxe .

* Rassemblement Bleu Marine

 Résultat de recherche d'images pour "marine le pen renvoyée humour"

 

 

 

« A Etienne-Noël Damilaville

Mon cher frère a probablement reçu une requête que la pauvre infortunée Calas doit présenter au roi après l'avoir fait apostiller, et après avoir fait éclaircir et constater les faits . Elle renverra probablement cette requête à monsieur Damilaville pour nous être remise et pour lui donner la dernière forme, après quoi nous la renverrons une seconde fois . Mon cher frère est tout fait pour entrer dans cette bonne œuvre . Il sait sans doute que cette dame n'est point à Paris sous le nom malheureux qu'elle porte .

Est-il vrai qu'on poursuit Jean-Jacques ?

Avez-vous reçu un Meslier de la nouvelle édition ? Avez-vous reçu le petit avis ? Il est imprimé à Lyon . Si on joue Le Droit du seigneur je prie mon cher frère de me mander quels sont les endroits scabreux qu'il faut retrancher ou adoucir dans la scène du bailli et de Colette ; mais prenons garde que la prétendue décence ne fasse grand tort au plaisant .

Frère Thieriot vous a écrit . Il paraît qu'il s'accommode assez de notre vie philosophique . C'est bien dommage que vos affaires ne vous permettent pas de venir philosopher avec vos frères .

15 juin [1762] »

 

Ce ne sont pas les mêmes ministres qui se mêlent des rentes et de la justice

... Ouf ! ça me rassure .

D'un autre côté, un poil d'angoisse due à une certaine Marine Le Pen, experte en rentes , repris(e) de justice, qui a déjà commencé la distribution des hochets pour ses serviles séides .

 

 

 

« A Philippe Debrus

Lamarque aura beau dire, il ne se justifiera jamais d'avoir assuré que Marc-Antoine n'avait pas mangé depuis quatre heures 1. Mais c'est beaucoup qu'il assure n'avoir trouvé aucune meurtrissure sur le corps .

Le procureur général de Toulouse 2 ne vaut pas assurément le procureur général de Genève 3. Les affaires de finances ne retarderont pas d'un moment celle de notre veuve . Cela n'a rien de commun . Ce ne sont pas les mêmes ministres qui se mêlent des rentes et de la justice .

M. le marquis de Nicolaï 4, fils de monsieur le premier président qui est bienvenu à Ferney m'a promis de parler et de faire parler fortement monsieur son père à monsieur le chancelier . Je lui ai donné un petit mémoire pour que nous soyons renvoyés au grand conseil . Si nous obtenons ce renvoi, je vous réponds que messieurs les roueurs 5 toulousains seront bien menés .

J'embrasse tendrement les généreux et vertueux M. Debrus , et son digne ami M. de Végobre, aussi bien que M. Cathala, Lasserre et tous ceux qui s'intéressent si noblement à une famille infortunée .

V.

A Ferney 15 juin [1762] »

1 La famille Calas disait que Marc-Antoine s'était suicidé immédiatement après le souper ; Jean-Pierre Lamarque avait signalé qu'il avait trouvé de la nourriture non digérée dans l'estomac du mort, mais avait néanmoins conclu qu'il avait dû manger trois ou quatre heures avant sa mort ; voir Coquerel, page 343 .Voir : https://books.google.fr/books?id=42LHCQAAQBAJ&pg=PA13&lpg=PA13&dq=Jean-Pierre+Lamarque+affaire+calas&source=bl&ots=bcRXmdo_ii&sig=L6HNwopYbBFgTGOkkPZ4rCJtgLs&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwimgt-ioNLTAhXGK8AKHSY8CF8Q6AEIJjAA#v=onepage&q=Jean-Pierre%20Lamarque%20affaire%20calas&f=false

4 Georges, marquis de Nicolaï, fils d'Aymard-Jean de Nicolaï, marquis de Goussainville et petit fils du destinataire de la lettre Best., D43 .Voir : https://fr.wikipedia.org/wiki/Famille_de_Nicola%C3%AF

5 Ce néologisme n'a pas été admis dans les dictionnaires .

 

02/05/2017

On sent le besoin qu'on a des hommes de mérite, et tôt ou tard on les récompense

... La présidence de la République est-elle une récompense ? et l'attribution d'un portefeuille ministériel ?

Pour la France le besoin est là, c'est certain; les "récompenses" [sic] viendront-elles "tôt" ou "tard" ? dès le 7 mai au soir, nous le saurons, pour au moins une  .

 Résultat de recherche d'images pour "on a des hommes de mérite"

Soit dit en passant .... mérite et succès peuvent être liés .

 

 

« A Etienne-Noël Damilaville

14 juin [1762]

Le frère Thiériot m'a montré la pancarte de mon frère . J'ai trouvé ses idées très justes . Il faut que le capitaine qui a bien servi soit colonel 1. Je n'ai malheureusement nul crédit auprès de monsieur le contrôleur général ; mais M. Tronchin des fermes en a , du moins, à ce qu'on m'assure . Je lui écris, je lui envoie le précis de votre mémoire , en suppliant mon frère de ne point se décourager . Si M. Bertin donne à l'amitié la place qu'il doit aux services, ce passe-droit qu'on ferait pourrait vous servir, mon cher monsieur, à obtenir une place plus importante . On sent le besoin qu'on a des hommes de mérite, et tôt ou tard on les récompense . Je ne doute pas que M. d'Argental ne se donne les plus grands mouvements en faveur de mon frère .

Thiériot m'apprend que Crébillon n'est pas mort ; il l'était dans les gazettes . On a défendu à Genève les livres de Jean-Jacques . Je ne sais ce qu'on en fait à Paris . J'ai lu son Education 2. C'est un fatras d'une sotte nourrice en quatre tomes, avec une quarantaine de pages contre le christianisme, des plus hardies qu'on ait jamais écrites, et par une inconséquence digne de cette tête sans cervelle, et de ce Diogène sans cœur, il dit autant d'injures aux philosophes qu'à Jésus-Christ ; mais les philosophes seront plus indulgents que les prêtres .

J'embrasse mon frère cordialement .

V. »

1 Allusion à l'ambition de Damilaville de devenir directeur du vingtième .

2 L'Emile ; sur les notes marginales de V* portées sur cet ouvrage, voir Leigh, 1869, n.b.

Et voir : http://www.lepoint.fr/actualites-litterature/2008-07-17/voltaire-rousseau-la-guerre-sans-fin/1038/0/261056

 

01/05/2017

Il faudrait engager ceux qui sont instruits, à nous instruire dans le plus grand détail

... Est-ce trop demander ?

 Description de cette image, également commentée ci-après

Solanum nigrum, [morelle noire] symbole de vérité, et dont le fruit, -comme la vérité,- n'est comestible que quand il est mûr .

 

 

« A Jean Ribote-Charron etc.

à Montauban

11è juin [1762]

La personne à qui monsieur Ribote a écrit , est informée du départ de cette malheureuse mère . Il lui rend tous les services possibles, mais malheureusement nous sommes très peu informés du fond de l'affaire . Ceux qui devraient nous donner le plus de lumières, gardent un silence bien lâche , qui même est suspect .

Il y a près de deux mois qu'on attend un mémoire détaillé, et on ne nous l'envoie point . Cette nonchalance dans une affaire qui demande les soins les plus pressants, n'est pas pardonnable . Il faudrait engager ceux qui sont instruits, à nous instruire dans le plus grand détail . Il n'y a qu'à adresser des paquets chez M. Brusse, 1 négociant à Genève, ou chez M. Cathala . On se donnera tous les mouvements possibles pour faire rendre justice à l'innocence ; mais il faut savoir pleinement la vérité . »

1 Debrus . Voir lettre de mai 1762 à celui-ci : http://voltaireathome.hautetfort.com/archive/2017/04/02/2-5928618.html