Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/01/2018

Je suis confondu, je suis pétrifié, quoi ! ni lundi, ni mardi, aucune nouvelle

...

 

« A Gabriel Cramer

Je suis confondu, je suis pétrifié, quoi ! ni lundi, ni mardi, aucune nouvelle de la Tolérance ? aucune de ce misérable Pertharite ! Que diraient les souscripteurs s'ils savaient qu'on ne donne qu'une feuille par semaine ! cette horreur n'est pas concevable ; il y a quelque chose la-dessous . Si ce sont les parties nobles de M. Gabriel qui en sont la cause, je pardonne tout, car ses parties valent infiniment mieux que Pertharite, lequel, certainement était bien plat de toute façon . Comment vous portez-vous Caro ? comment se porte madame votre mère ? Mille tendres compliments à toute la famille ; mais dépêchons un peu, je vous en prie, la vie est courte .

Madame votre femme veut-elle venir coucher ce soir chez nous ? Nous lui donnerons un feu d'artifice, et nous tirerons le canon .

Quand pourrai-je avoir les seconds tomes du czar ? quand glisserez-vous la nouvelle Mariamne à la place de l'ancienne dans les œuvres ? vous me feriez un extrême plaisir .

Mardi 22 [février 1763] »

Madame votre femme veut-elle venir coucher ce soir chez nous ? Nous lui donnerons un feu d'artifice, et nous tirerons le canon

... Ceci est peut-être un post-scriptum de l'invitation de Donald Trump adressée à notre président Macron . Pour le feu d'artifice, il en donne un permanent avec ses tweets , et pour faire tonner le canon ses concitoyens de tous âges , sur-armés, s'en chargent tous les jours  .

 

 

« A Gabriel Cramer

Je suis confondu, je suis pétrifié, quoi ! ni lundi, ni mardi, aucune nouvelle de la Tolérance ? aucune de ce misérable Pertharite ! Que diraient les souscripteurs s'ils savaient qu'on ne donne qu'une feuille par semaine ! cette horreur n'est pas concevable ; il y a quelque chose la-dessous . Si ce sont les parties nobles de M. Gabriel qui en sont la cause, je pardonne tout, car ses parties valent infiniment mieux que Pertharite, lequel, certainement était bien plat de toute façon . Comment vous portez-vous Caro ? comment se porte madame votre mère ? Mille tendres compliments à toute la famille ; mais dépêchons un peu, je vous en prie, la vie est courte .

Madame votre femme veut-elle venir coucher ce soir chez nous ? Nous lui donnerons un feu d'artifice, et nous tirerons le canon .

Quand pourrai-je avoir les seconds tomes du czar ? quand glisserez-vous la nouvelle Mariamne à la place de l'ancienne dans les œuvres ? vous me feriez un extrême plaisir .

Mardi 22 [février 1763] »

24/01/2018

De moi je suis assez content ; allons, saute, marquis !

... Et je veux être le patron des patrons ! diantre ! fichtre !" clame Geoffroy Roux de Bezieux, auteur de "Salauds de patrons"

http://www.20minutes.fr/economie/2207655-20180123-medef-g...

 Image associée

 

 

 

« A Charles-Augustin Ferriol, comte d'Argental

et à

Jeanne-Grâce Bosc du Bouchet, comtesse d'Argental

21è février 1763 1

Il est bon quelquefois que des anges s’égaient. L’accompagnement de l’hymne à M. de Pompignan est fort bon, et le refrain, quand on est dix ou douze, est très plaisant à chanter. Pour les éclaircissements historiques, ils sont du plus grand sérieux. Pour Adélaïde elle est détestable, vous dis-je ; cette blessure de l'amoureux qui n'est nécessaire ni à l'intrigue, ni au dénouement est pitoyable . Un Vendôme qui veut assassiner son frère, est une horreur dégoutante .

Pour Zulime, je crois qu’il ne la faut pas donner seule, mais attendre qu’on puisse imprimer deux ou trois pièces à la fois 2. Si je pouvais fortifier un peu le rôle de ce benêt de Ramire, je crois que je ne ferais point mal. Pour Mariamne, je la trouve assez bien ; je crois qu’elle fera effet ; je crois qu’on pourra l’imprimer avec le Droit du Seigneur. Pour Olympie, qu’on appelle Oh l’impie ! et qui cependant est très pie, je dirai comme M. de Pompignan :

De moi je suis assez content (2) 3; allons, saute, marquis !4

Corneille va son train. Ah ! le pauvre homme ! qu’il me fait trouver Racine divin !

Eh ! mes anges ne me parlent point de la pièce de Dupuis et Desronais, et pas un mot du discours de l’abbé de Voisenon ; et M. le Président de La Marche ne m’envoie point ma pancarte nécessaire ; et madame Denis est toujours malade ; et mes petits mariés s’aiment encore à la folie, quoique au bout de huit jours. Mes anges ! il y a bientôt soixante ans que j’ai commencé à aimer l’un de vous deux, et je suis toujours à tous deux avec respect et tendresse.

Mais dites donc comme vont vos yeux ? Je perds les miens, et je deviens sourd comme un pot.

V. »

1 L'édition de Kehl omet, à la suite de la copie Beaumarchais, la fin du premier paragraphe à partir de Pour Adélaïde ...

3 Voir l'Hymne chanté à Pompignan : http://www.monsieurdevoltaire.com/2014/06/poesie-hymne-ch...

23/01/2018

ces coïonneries qui me sont venues de Montauban

... Quelques unes parmi des milliers :

https://www.ladepeche.fr/article/2018/01/23/2727063-manif-agricole-un-mercredi-noir.html

Je souhaite bien du plaisir aux Montalbanais , cette cuisine là n'a rien à voir avec celle du regretté Paul Bocuse . La chasse aux subventions pour les "zones agricoles défavorisées" est ouverte, mais est-ce bien nécessaire de semer la merde (au sens propre) ?

 Résultat de recherche d'images pour "manif agricole"

 

 

« A Jean Le Rond d'Alembert

Le 21 février [1763] 1

J'envoie à mon digne et parfait philosophe ces coïonneries qui me sont venues de Montauban . Nous avons chanté l'hymne avec l'accompagnement . Je joins ici l'air noté . Les philosophes devraient le chanter en goguettes , car il faut que les philosophes se réjouissent . »

1 L'édition de Kehl place cette lettre en 1761, erreur évidente corrigée depuis longtemps .

Il est bon que mon géant ait la lettre véritable par-devers lui, de peur qu'elle ne soit falsifiée

...  Le combat contre les fake news ne date pas de l'ère électronique, nos siècles passés ont déjà bien donnés pour le faux et usage de faux par la voix et par les lettres . M. Macron ne pourra pas, je le crois, éradiquer ce fléau dans un monde où certains croient que la terre est plate -comme leurs encéphalogrammes- et que Mahomet et Jésus sont montés au paradis céleste .

Mentir est le propre de l'homme .

Résultat de recherche d'images pour "Mentir est le propre de l'homme"

 

 

« A François-Pierre Pictet

[vers le 20 février 1763]

J'envoie à mon géant cette lettre à M. d'Alembert 1 dont il court des copies . Il est bon que mon géant ait la lettre véritable par-devers lui, de peur qu'elle ne soit falsifiée . Je lui enverrai incessamment quelques bagatelles pour l’amuser ; je lui fait les plus tendres compliments . »

1Voir lettre du 4 février 1763 qui était parvenue à Bernis lorsqu'il écrivait à V* le 17 février 1763 ; http://voltaireathome.hautetfort.com/archive/2018/01/04/employer-ainsi-sa-peine-son-temps-son-eloquence-son-credit-e-6014092.html

faire un nouveau mémoire qui résumant tous les autres achèvera de convaincre

... Dure , dure, plus que dure sera la réforme des régimes de retraite , mais pas impossible , notre président a lancé le chantier et compte réussir avant sa propre retraite .

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2018/01/22/20002-20180...

 

 

« A Philippe Debrus

[vers le 20 février 1763] 1

Je pense qu'il est absolument nécessaire que la servante de M. Calas vienne chez moi . Elle y sera très bien, on lui donnera des gages plus forts qu'à Toulouse . On les lui assurera pour sa vie, on aura soin d'elle si elle tombe malade .

Elle pourra répondre devant mon juge que je ferai déléguer par le Conseil pour recevoir ses dépositions .

Alors on pourra en vertu de ses dépositions faire un nouveau mémoire qui résumant tous les autres achèvera de convaincre le Conseil et le public . »

1 Dans l'édition Lettres inédites, 1863, la lettre est datée de janvier-février, et d'environ le 10 février par le catalogue du British Museum . Elle semble de peu antérieure à celle du 25 février 1763 à Debrus .

22/01/2018

l'ouvrage est beaucoup plus long qu'on ne croyait

... Cinquante-cinq ans d'âge et encore beaucoup d'autres à venir, j'espère :

http://www.lemonde.fr/europe/article/2018/01/22/il-y-a-ci...

 Le général de Gaulle (D) embrasse le chancelier allemand Konrad Adenauer après la signature du traité de coopération franco-allemand le 22 janvier 1963 dans le salon Murat du Palais de l'Elysée à Paris.

Kiss me , vieille branche !

 

 

« A Gabriel Cramer

à Genève

[vers le 20 février 1763]

M. de Voltaire renvoie à monsieur Cramer la première feuille de la Tolérance ; et il demande à la revoir encore avant qu'on la tire . Il y joint de la copie , et ne laissera pas chômer le compositeur . Il demande la plus grande diligence, parce que l'ouvrage est beaucoup plus long qu'on ne croyait . »

 

 

« A Gabriel Cramer

[vers le 20 février 1763]

On envoie le Commentaire sur Œdipe ; il faudra peut-être y ajouter encore quelque chose, mais ce sera probablement la dernière pièce où l'on sera obligé de remanier . On enverra incessamment l'autre ouvrage, dès qu'on y aura mis les additions et les adoucissements nécessaires .

Au reste, l'affaire des Calas sera jugée cette semaine , ou dans l'autre au plus tard ; et il serait bon de profiter de l'attention d'un moment que le public donne à cette affaire, et que le public de Paris oubliera bientôt . On fait mille compliments à monsieur Cramer . »

 

 

« A Gabriel Cramer

[vers le 20 février 1763]

Je supplie monsieur Cramer de faire renvoyer A, et B, pour les confronter .

Je renvoie aussi la détestable feuille de Pertharite, où il n'y a pas un vers qui soit digne seulement du théâtre de la Foire .

J'oubliai hier de lui dire que le roi ne veut point du tout qu'on lui envoie deux cents exemplaires, qu'il n'en demande que douze ; qu'il honore notre mariage de son approbation, et qu'il fera plus qu'on ne croyait . »